Le créateur du projet "Le pyroscaphe de Garonne" Antoine Suriray de la Rue

Texte : Alain Glayroux

L'érudite Annie Timbeau-Rapin nous a présenté le château de Suriray dans le numéro 52 de La Mémoire du Fleuve. Nous nous permettons d'ajouter plusieurs éléments concernant la famille Suriray de la Rue. 

Nous savons qu'Antoine-Gilbert-Maximilien Suriray de la Rue est né le 4 février 1781 à la Nouvelle-Orléans, et qu'il épouse das la commune de Magnon (Fauillet) le 10 janvier 1813 Marie-Madeleine-Marthe Durant, native de Figeac, dans le Lot. 

Comme Antoine est garde du magasin des tabacs de Cahors, nous pouvons supposer qu'ils se sont rencontrés dans ce département. 

Ce que nous avons découvert à la Bibliothèque Nationale de France sur le site Gallica, c'est qu'Antoine est l'initiateur d'un projet de créer une société de bateaux "Vapeurs à roues à aube" sur la Garonne. 

Ce projet daté de 1844 porte le nom plus exactement de "Pyroscaphes, Véloces - Inexplosibles - Fumivores pour le transport accéléré des voyageurs et des marchandises"

Pour cette étude que nous vous laissons découvrir, il s'est aidé de deux ingénieurs Messieurs Despin et Dietz. 

 

Cliquez ici pour ouvrir et/ou télécharger en format PDF l'étude menée par Antoine Suriray de la Rue