Le sportif émérite Valmy Grand (1904 - 1984)

Biographie : Alain Glayroux

 

Cliquez pour agrandir les images

 

5/05/1904 – 18/09/1984

 

Valmy Grand est le fondateur du 1er club de Rugby Français à XIII « Tonneins », marathonien, président de l’UST.
 

Valmy Grand (1) est né le 5 mai 1904 à Tonneins et décède le 18 septembre 1984 à Agen (2). 


Valmy est le fils de Jean Grand et de Marie Seguin. De son union avec Marie Paulet, le 11 juin 1953, naît un fils, Claude.

 

Ce grand sportif, marathonien, a été sélectionné dans l’équipe de France, est une figure emblématique du sport Tonneinquais. En effet, nous lui devons la création avec Norbert Teyssier, du club de Rugby à XIII. Il est sur la photo du premier Congrès de la Section Amateur de la Ligue Française de Rugby à XIII (cliché pris en mai 1935 sur le perron de l’Hôtel de Ville de Tonneins).

 

Il s’adonne au sport dès l’âge de quinze ans et pratique plusieurs disciplines : la gymnastique, le football, le basket et surtout la course à pied.


Ce commerçant tonneinquais à l’enseigne « chez Valmy », rue Gambett puis durant des années, rue Maréchal Joffre, marque l’histoire sportive tonneinquaise, en tant que dirigeant. Il occupe plusieurs fonctions dans les différents clubs de la ville, pour terminer Président de l’Union Sportive Tonneinquaise, dont il est tout comme pour le Rugby à XIII un des fondateurs. Ce passionné consacre soixante années de dévouement à la cause sportive, car sur la fin de sa vie, il anime la gymnastique dans le « Club du Sourire », dont il assure la présidence.


C’est inlassable passionné de sport au service des tonneinquais à construit avec quelques amis le premier bassin de la piscine municipale. Car dans les années précédentes la natation se pratiquait dans Garonne, à côté du pont. Son magasin est le lieu idéal des sportifs tonneinquais, où se commentent durant des heures l’actualité sportive de la ville. 


Valmy Grand se voit décerner les médailles de Bronze, d’Argent et d’Or du Ministère de la Jeunesse et des Sports.


La plaine des sports de Ferron est baptisée « Complexe Sportif Valmy Grand », un hommage bien mérité pour ce sportif émérite.


1 Extrait du livre : « Les 80 ans de Tonneins XIII, Éditions La Mémoire du Fleuve, Alain Glayroux, 2014, 25€.
2 Lot-et-Garonne et du Trombinoscope des Tonneinquaises et Tonneinquais, La Mémoire du Fleuve N° 63.

Le rugbyman Jean Galia (1905 - 1949)

Biographie écrite par Alain Glayroux. Texte et photos sortis du livre "Les 80 ans de Tonneins XIII" (Alain Glayroux).

 
Cliquez pour agrandir les images

 

M. Jean Galia est le « père » du Rugby à XIII en France. Il naît le 20 mars 1905 à Ille-sur-Tet (Pyrénées Orientales) et décède en 1949 à Toulouse (Haute-Garonne).

 

Il est sacré meilleur avant d’Europe à XV et compte vingt sélections en équipe de France. Il est champion de France avec l’US Quillan, son premier club.

 

Après sa radiation en 1933, il est contacté par les Britanniques. Il devient le « promoteur » du Rugby à XIII.

 

Jean Galia, dit Monsieur Jean, constitue une équipe de 17 joueurs « les Galias boys » et effectue une tournée mémorable en Angleterre en 1934 (entraîneur-joueur).

 

De 1934 à 1938 il est capitaine au Sport Athlétique Villeneuvois, Directeur de la Fédération de la Ligue, sélectionneur du rugby à XIII de France, puis sera entraîneur du Toulouse Olympique XIII.

 

Depuis 1950 son nom est associé au trophée « Challenge Jean Galia ».

 

Il porte le maillot de l’équipe de France à XIII à quatre reprises.

Le rugbyman Charles Cadis (1921 - 2011)

Biographie signée Alain Glayroux et publiée en 2010 par La Mémoire du Fleuve.

 

Cliquez pour agrandir les images
 
Ouvrez et/ou téléchargez ici la biographie de Charles Cadis publiée en 2010 par La Mémoire du Fleuve (format PDF)
 
 

M. Charles Cadis naît à Sainte-Livrade le 6 janvier 1921, il décède le 6 avril 2011. Il est le fils de Jean Cadis et de Marcelle Péclavé.


Charles épouse le 21 octobre 1940 Suzette Dupuy et de cette union naissent deux fils : Jacques et Alain.


Charles Cadis commence à l'âge de douze ans à s'adonner à son sport favori en 1934, date de la création du club Tonneinquais de Rugby à XIII. Notre sportif arpente les terrains comme joueur pendant vingt-deux saisons jusqu'en 1957 puis il est pendant vingt ans, entraîneur. Il effectue deux stages, un à Montpellier et le second à Paris à l'Institut National des Sports. Il termine sa carrière comme dirigeant.


Il fait une infidélité au Rugby à XIII pendant les heures sombres de notre histoire et plus particulièrement durant la seconde guerre mondiale, car le 19 décembre 1941 un décret gouvernemental dissout l'Association de la Ligue Française de Rugby à XIII. Comme de nombreux sportifs il se tourne vers le Rugby à XV jusqu'à la libération.


Nous allons essayer de brosser son palmarès :

  • 1934-1935 : débute sa carrière à Tonneins.
  • 1935-1938 : passe junior.
  • 1939-1940 : joue à Agen XV, sélectionné en équipe de France junior, mais à XIII.
  • 1942-1943 : joue à Tonneins XV, puis en mars 1943, il part au STO3 en Allemagne.
  • 1944-1946 : finaliste de la coupe de France à XIII et demi-finaliste du championnat avec Tonneins XIII. Il est sélectionné en équipe de France amateurs en 1945 et joue deux matchs.
  • 1946-1947 : joue à Figeac (Lot), gagne la coupe et le championnat de France.
  • 1947-1948 : joueur entraîneur à Cahors (Lot), champion de France.
  • 1948-1949 : revient à Tonneins, finaliste de la coupe de France.
  • 1949-1953 : joueur entraîneur à Clairac, gagne deux finales sur trois jouées.
  • 1954-1957 : joueur et entraîneur des juniors de Tonneins XIII.
  • 1958-1974 : entraîneur de l'équipe 1ère. Entraîne l'équipe de France en 1967. Champion de France en 1968.
  • 1974-1978 : Directeur technique.

 

Durant sa carrière de joueur, Charles Cadis est entraîné par quatre internationaux de renom : Maurice Brunetaud et Marius Guiral de Tonneins, Étienne Cougnenc de Figeac et Bédère d'Agen.


Pour le remercier de sa disponibilité, mais aussi pour rendre hommage à son épouse, M. et Mme Cadis se voient offrir par les anciens joueurs un voyage en Angleterre pour assister à Wembley à la finale du Championnat d'Angleterre. Le séjour se termine par un repas avec deux cent cinquante convives dont un grand nombre d'internationaux.


Charles Cadis reçoit plusieurs distinctions dont les médailles d'Argent et d'Or de la Jeunesse et des Sports.


Le 27 janvier 2008, Charles Cadis fait partie des officiels qui inaugurent le "Club House", du stade Jean Bernège à Tonneins.

 


Remerciements

 

Grâce à la famille de Charles Cadis, notamment de ses deux fils Jaques et Alain nous avons le plaisir de vous présenter une partie des Archives de leur père.
Tout comme l’historien Jean Caubet, Charles Cadis a collé sur un cahier des photos des documents liés au rugby à XIII, nous y trouvons aussi la composition de certaines équipes de Tonneins XIII, etc.


Nous nous permettons aussi de vous signaler que depuis le 1er janvier 2019, grâce aux familles Bernège et Cadis, il existe aux Archives départementales de Lot-et-Garonne un Fonds lié à ce sport, « Fonds Rugby à XIII Tonneins, Jean et Daniel Bernège - Charles Cadis ». Nous découvrirons aussi les Archives de la famille Bernège, de M.M. Brésolin, Fabiani, Glayroux, qui sont conséquentes mais aussi celles de nombreux passionnés de ce sport.


Vous pouvez participer à étoffer les Archives du Musée numérique de Tonneins, en nous confiant vos documents, photos, que nous numériserons et que nous vous rendrons.


M. Alain Cadis, fils de Charles Cadis, a eu la gentillesse de confier les archives de son père à l’auteur, avec l’aval de sa maman et de son frère. Nous leur adressons nos sincères remerciements.
 

Le cofondateur du club de Rugby à XIII Norbert Teyssier (1901 - 1973)

Biographie écrite par Alain Glayroux. Texte et photos sortis du livre "Les 80 ans de Tonneins XIII" (Alain Glayroux).

 

Cliquez pour agrandir les images

 

M. Norbert Teyssier naît le 2 juillet 1901 à Saint-Vivien-de-Monségur (Gironde) et décède le 23 juin 1973, au Mas d’Agenais. Mme Élisabeth Teyssier et M. Norbert Teyssier furent deux figures de la Résistance. (Résistances en pays Tonneinquais, Bernard Lareynie, Édition La Mémoire du Fleuve).

 

Il est le fils de Jean-Urbin Teyssier et de Marguerite Pépiteau. De son union en 1931, avec Élisabeth Mercier, naissent Jean-Louis et Hélène. Durant ses études à Toulouse, il joue au TOEC. En 1930 il s’installe comme vétérinaire, Cours Gravissat à Tonneins.

 

Son esprit frondeur l’amène tout naturellement à s’intéresser au Rugby à XIII. Il est le fondateur en mai 1934, avec Valmy Grand du club de Tonneins XIII mais aussi de la Fédération du Rugby à XIII.

 

De part ses fonctions et son engagement, notamment comme Président du Comité de l’Agenais, il se rend plusieurs fois en Angleterre et en Italie pour promouvoir ce sport. Nous le retrouvons sur certaines photos en tenue d’arbitre. Sa fille se rappelle que son père se passionne tellement pour les phases de jeu qu’il en oublie de siffler les fautes des joueurs.

 

Avec un autre sportif, Valmy Grand, il est à l’origine de la création de la piscine de Tonneins, mais aussi de celle du Mas d’Agenais et de son complexe sportif.

 

En effet, à l’aube de sa retraite, il devient le premier édile (de 1964 à 1973) du Mas d’Agenais, ville d’où est originaire son épouse.

 

C’est tout naturellement sous la houlette de son successeur, M. Coste (Maire), que le stade Municipal du Mas d’Agenais prend le nom de «Norbert Teyssier » en septembre 1973. Une reconnaissance pour ces cinquante années de dévouement consacrées en grande partie au Rugby à XIII.

Le dirigeant du club local de Rygby à XIII Jean Bernège (1919 - 1984)

Biographie écrite par Alain Glayroux. Texte et photos sortis du livre "Les 80 ans de Tonneins XIII" (Alain Glayroux).

 

Cliquez pour agrandir les images
 

M. Jean Bernège naît à Clairac le 5 novembre 1919 et décède le 23 avril 1984.

 

De son mariage avec Aline, naissent deux enfants : Catherine et Daniel, qui a mis à notre disposition tous les éléments nécessaires pour rédiger cette biographie et nous l’en remercions.

 

Jean Bernège consacre trente ans de sa vie au Rugby à XIII. Pendant dix ans (1953-1963) il est le secrétaire de Tonneins XIII, puis de 1963 à 1968 il en est le Président. Il a la satisfaction de voir Tonneins XIII sacré champion de France. De 1969 à 1979 il redevient le secrétaire du club, avec en parallèle des fonctions comme secrétaire puis trésorier du Comité de l’Agenais de rugby à XIII et secrétaire de la Ligue d’Aquitaine de Rugby à XIII.

 

Il est fait membre à vie (1981) de la Fédération Française de Rugby à XIII, par Gilbert Dautant (photo ci-dessus).

 

En même temps que son engagement pour le Rugby, il est trésorier de l’Amicale Laïque de Tonneins.

 

Élu municipal de 1977 à 1983, il occupe tout naturellement le poste d’Adjoint chargé des sports.

 

Jean Bernège est fait Chevalier de l’Ordre National du mérite.

 

C’est le Dimanche 16 décembre 1984, à 14h30, que le stade municipal de Tonneins est « baptisé » Stade Jean Bernège. Le journal Sud-Ouest relate dans ses colonnes du 18 décembre 1984 cette cérémonie :

 

« …En présence de Mme Bernège, de son fils, de toute sa famille, de M. Neyrat inspecteur départemental de la jeunesse et des sports, des adjoints et de nombreux conseillers municipaux, des anciens présidents MM. Escouteloup, Gourdon, de M. Cadis, M. Condamine, de personnalités du monde treiziste, de dirigeants des clubs voisins et amis, d’anciens joueurs, de M. Louis Brésolin, Mensencal, de Nadaï, Léglise, Gobbini etc… le Maire M. Jean-Pierre Ousty, a retracé la carrière de M. Jean Bernège, qui avait consacré sa vie au service des sports en général et du jeu à XIII en particulier. Il s’est donné corps et âme, avec un dévouement exemplaire et un entier désintéressement à Tonneins XIII (avec l’immense satisfaction de voir son club champion de France) et à la cause sportive lorsqu’il était adjoint au Maire. De son côté, M. Mourgues, président de Villeneuve-sur-Lot XIII et en tant que représentant de la Fédération Française, a rappelé les rapports cordiaux qu’il avait toujours entretenus avec M. Jean Bernège, le rôle qu’il avait joué pendant 26 ans au service de Tonneins XIII et au Comité de l’Agenais, il a ensuite, avec M. Ousty, dévoilé la plaque posée à l’entrée du stade… ».

 

Pour vous rendre à l’entrée principale du stade « Jean Bernège » à Tonneins, il vous faut emprunter la rue « Jean Galia » grande figure du Rugby à XIII.