La gare et son quartier

Texte et sélection de photos : Alain Glayroux

Cliquez pour agrandir les images

 

Nous nous intéressons à la gare de train.

 

C'est le lundi 3 décembre 1855 qu'a eu lieu la promenade d'inauguration de la ligne du Midi, section de Bordeaux à Tonneins. La décision de construire la ligne Bordeaux-Cette (Sète) est prise en 1835.

 

Nous publions un petit extrait du journal l’Illustration du 15 décembre 1855 qui relate la manifestation au départ de Bordeaux jusqu’à Tonneins :

 

«  Enfin nous arrivons à Tonneins au milieu des flots d'une population enthousiaste. Le canon retentit, la musique militaire fait entendre ses fanfares ; Son Éminence le cardinal est pressé de toutes parts par le peuple qui veut le voir et être béni. Son Éminence fait entendre alors quelques-unes de ces paroles qui sortent du cœur, et le train se remet en marche vers La Réole, au milieu des vivats et des cris de joie de plus de quinze mille personnes encombrant la gare, décorée de drapeaux, d'oriflammes, de guirlandes et d'écussons… ».

 

Le croquis que nous présentons, signé Édouard Fauché, est très intéressant car nous découvrons en premier plan et au travers des deux ouvrières, l'importance que revêt pour l'économie locale, le tabac et le chanvre.

 

La première sur la gauche représente une cigarière avec des feuilles de tabac sur la tête et la seconde a à ses pieds un rouleau de cordes.

 

C'est lors de son centenaire fêté en 1953, (98 ou 100 ans ?) en présence de nombreux officiels et notamment le Duc de Morny, que nous retrouvons autant d'affluence en gare de Tonneins.

 

Ces fêtes se sont déroulées pendant trois jours où de nombreuses Tonneinquaises et Tonneinquais se sont déguisés, mais ont aussi construits des chars pour défiler dans les rues.

Certains ont montré leur talent en participant à une pièce de théâtre, qui connue un très grand succès.

           

Le dessin n° 18 est signé d’Édouard Fauché, il représente un bœuf gras sur le départ pour Poissy pour participer à un concours.

 

Pour charger ce bœuf gras de 1500kg le train s’est arrêté à Unet, nous sommes le 10 mars 1856.

 

L’animal appartient à Ferdinand Méric et le 18 mars lors du concours il se classera deuxième de la troisième région des bœufs de quatre ans.

           

Dans les années 1980, une trentaine de salariés travaillaient en gare de Tonneins, aujourd’hui il reste une personne.

 

 

Nos remerciements à Dominique Abella, agent SNCF, qui nous a communiqué les photos du centenaire.